Siècle des Lumières

LOUIS XV le Bien-Aimé (1715-1774)

1715
2 septembre Philippe d’Orléans fait annuler le testament de Louis XIV pour s’arroger tous les pouvoirs.
12 septembre Rétablissement du droit de remontrance du Parlement.
15 septembre Création de la Polysynodie remplaçant les ministères et secrétariats d’État.

1716
2 mai John Law obtient l’autorisation d’ouvrir une banque.

1717
4 janvier Traité de La Haye scellant l’alliance entre la France, l’Angleterre et les Provinces Unies.
7 mai Traité franco-russe.
16 mai Lettre de cachet contre Voltaire pour des vers irrévérencieux envers le régent.
23 août Law fonde la Compagnie d’Occident détenant le monopole du commerce avec la Louisiane.
4 septembre Law rachète la ferme des tabacs.
6 septembre Fondation de la compagnie d’Occident pour l’exploitation de la Louisiane.

1718
21 avril Arrêté du Conseil limitant le droit de remontrance du Parlement.
2 août Traité de Cockpit faisant entrer l’empereur Charles VI dans l’alliance.
24 septembre Nomination de l’abbé Dubois au poste de secrétaire d’État aux affaires étrangères.
4 décembre La banque de Law devient banque royale.
29 décembre Arrestation du duc et de la duchesse du Maine impliqués dans le complot du prince de Cellamare, ambassadeur d’Espagne en France.

1719
9 janvier La France et ses alliés déclarent la guerre à Philippe V d’Espagne qui cherche à renverser le régent.
15 avril Mort de Mme de Maintenon.

1720
5 janvier Nomination de John Law contrôleur général des finances.
24 mars Banqueroute de Law.
17 juillet Violentes émeutes au siège de la banque de Law à Paris.
22 juin Traité de Madrid, Philippe V renonce à toute prétention à la couronne de France et adhère à l’alliance.
1 novembre L’état ne couvre plus les billets émis par la banque royale.

1721
27 mars Réconciliation franco-espagnole et projet de mariage entre Louis XV et Marie-Anne infante d’Espagne.
13 juin Traité de Madrid scellant l’alliance entre la France, l’Angleterre et l’Espagne.
6 décembre Exécution de Cartouche.

1722
22 août Le cardinal Dubois devient Premier Ministre.
25 octobre Sacre de Louis XV.

1723
15 février Louis XV est déclaré majeur, fin de la régence.
2 décembre Nomination du duc de Bourbon Premier Ministre.
2 décembre Mort de Philippe d’Orléans.

1724
14 mai Déclaration contre les Protestants.
24 septembre Création de la bourse de Paris.
29 octobre Renvoi de l’infante d’Espagne.

1725
30 avril Traité de Vienne scellant l’alliance entre l’Espagne et l’Autriche.
5 juin Création du cinquantième sur tous les revenus.
3 août Création de la ligue de Hanovre entre la France, la Prusse et l’Angleterre.
5 septembre Mariage de Louis XV avec Marie Leszczynska, fille de l’ex-roi de Pologne à Fontainebleau.

1726
12 juin L’abbé Fleury remplace le duc de Bourbon au poste de Premier Ministre.
19 août Stabilisation de la monnaie, rétablissement de la ferme générale et suppression du cinquantième.

1727
1 mai Mort du diacre janséniste de Paris très populaire.

1729
Révolte des Indiens Iroquois et Natchez contre les Français en Louisiane.
4 septembre Naissance du dauphin.
9 novembre Alliance entre la France, l’Espagne et l’Angleterre.

1732
29 janvier Fermeture du cimetière Saint-Médard suite aux miracles ayant eu lieu sur la tombe du diacre.
12 septembre Stanislas Leszczynski, beau-frère de Louis XV est élu roi de Pologne.
10 octobre Louis XV déclare la guerre à l’empereur autrichien.
7 novembre Signature du Traité de l’Escurial entre la France et l’Espagne.
15 novembre Traité d’alliance entre la France et la Bavière contre l’Autriche.
17 novembre Rétablissement du dixième (impôt).
29 novembre Traité de neutralité entre la France et les Provinces-Unies.

1735
3 octobre Signature des préliminaires de paix entre la France et l’Autriche à Vienne.

1738
13 juin Création de la corvée royale pour l’entretien des routes.
18 novembre Traité de Vienne mettant fin à la guerre de succession de Pologne.

1739
29 août Buffon est nommé intendant du jardin royal des plantes.

1740
20 octobre Mort de Charles VI d’Autriche, sa fille Marie-Thérèse lui succède posant le problème de la succession.

1741
28 mars Traité de Nymphenburg scellant l’alliance de la France, l’Espagne, la Bavière, la Saxe et la Pologne contre Marie-Thérèse d’Autriche.
4 juin Traité franco-bavarois.

1742
24 janvier Charles-Albert de Bavière est élu empereur germanique.
20 avril Les armées françaises s’emparent d’Eger.
décembre Marie-Thérèse d’Autriche reconquiert la Bohême occupée par les Français.

1743
29 janvier Mort du cardinal de Fleury, Louis XV décide de gouverner seul.
mai L’Angleterre s’allie à l’Autriche contre la France.
27 juin Défaite française à Dettingen face aux anglo-hollandais.
24 octobre Pacte de Fontainebleau d’alliance entre la France et l’Espagne.

1744
15 mars La France déclare la guerre à l’Angleterre.
5 juin Nouveau traité d’alliance entre franco-prussien.

1745
28 février Mariage du dauphin avec Marie-Thérèse infante d’Espagne.
29 mars Voltaire est nommé historiographe du roi.
11 mai Maurice de Saxe bat les Anglais à Fontenoy.

1746
21 février Les Français s’emparent de Bruxelles.

1747
9 février Le dauphin épouse Marie-Josèphe de Saxe en seconde noce.
14 février Fondation de l’école des ponts et chaussés.
2 juillet Victoire française à Lawfeld sur les Anglais.
23 août Création du Concours Général.
16 septembre Les Français s’emparent de Bergen-op-Zoom (Flandre).

1748
18 octobre Traité d’Aix-la-Chapelle mettant fin à la guerre de succession d’Autriche.

1749
Mai Machault d’Arnouville instaure le vingtième sur tous les revenus pour remplacer le dixième.
23 juillet Diderot est arrêté puis emprisonné à Vincennes suite à sa lettre sur les aveugles à destination de ceux qui voient.
2 août Édit de Machault d’Arnouville taxant toutes les nouvelles acquisition du clergé.

1751
28 juin Parution du premier tome de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert.
22 décembre Louis XV dispense le clergé du vingtième.

1752
7 février Le Parlement condamne l’Encyclopédie.

1754
23 août Naissance de Louis, duc de Berry, fils du dauphin à Versailles.
16 octobre Attaque de Mandrin au Puy.
20 décembre Mandrin doit fuir Gueunand (près d’Autun) devant les troupes royales.

1755
mai Arrestation de Mandrin en Savoie par des soldats français.
24 mai Mandrin est condamné à mort.
26 mai Exécution de Mandrin.
10 juin L’Angleterre attaque par surprise la flotte française du Canada.
8 juillet La France rompt les relations diplomatiques avec l’Angleterre.
17 novembre Naissance de Louis, comte de Provence, fils du dauphin à Versailles.

1756
1 mai Traité de Versailles scellant l’alliance de la France à l’Autriche contre la Prusse et l’Angleterre.
20 mai Prise de Minorque par les Français.
7 juillet Création d’un second vingtième.
14 août Les Français prennent Fort Oswego aux Anglais (Canada).
août La Prusse envahit la Saxe, début de la guerre de sept ans.
1 novembre N. de Morphey prend possession des Seychelles au nom de Louis XV.

1757
5 janvier Attentat de Damiens contre Louis XV.
28 mars Exécution de Damiens place de Grève.
1 mai La Suède, la Saxe et la Russie rejoignent l’alliance franco-autrichienne.
2 août Les Français prennent Fort William Henry aux Anglais (Canada).
8 septembre Victoire française contre les Anglais à Kloser Zeven.
9 octobre Naissance de Charles, comte d’Artois, fils du dauphin.
5 novembre Défaite française face à Frédéric II devant Rossbach.

1758
27 avril Perte de Fort Frontenac et de Fort Duquesne (Canada).
23 juin Victoire anglo-prussienne contre les Français à Krefeld.
27 juillet Prise de Louisbourg (Canada) par les Anglais.

1759
4 mars Étienne de Silhouette est nommé contrôleur général des finances.
8 mars Décret du Conseil d’État interdisant la l’Encyclopédie.
13 septembre Capitulation de Québec face au troupes anglaises.
20 novembre Défaite navale française de Belle-Île face aux Anglais.
21 novembre Bertin remplace Étienne de Silhouette au poste de contrôleur général des finances.

1760
Création d’un troisième vingtième.
8 septembre Capitulation de Montréal qui passe sous contrôle anglais.

1761
13 octobre Suicide de Marc-Antoine Calas à Toulouse.
17 janvier Capitulation de Pondichéry (Inde) face aux Anglais.
15 août « Pacte de la famille » entre la France et l’Espagne contre l’Angleterre.

1762
Traité de Fontainebleau cédant la Louisiane à l’Espagne.
9 mars mars Jean Calas est condamné à mort pour le meurtre de son fils.
10 mars Exécution de Jean Calas accusé de l’assassinat de son fils.

1763
10 février Traité de Paris mettant fin à la guerre de sept ans marquant la perte de nombreux territoires.
14 avril Mémoire du chirurgien A. Louis devant l’Académie royale de chirurgie prouvant le suicide de Marc-Antoine Calas.
7 mars Appel de la condamnation de Jean Calas devant le Grand-Conseil.

1764
15 avril Mort de madame de Pompadour.
4 juin Le Conseil privé du roi casse la condamnation de Jean Calas.

1765
9 mars Jean Calas est innocenté par le Conseil d’État.
19 mars Le dictionnaire philosophique de Voltaire est condamné à être lacéré et brûlé.
25 mars Réforme militaire de Gribeauval.
22 mai Démission du parlement de Bretagne.
1 octobre Arrestation du chevalier de La Barre soupçonné de blasphème.
11 novembre Arrestation de La Chalotais.
20 décembre Mort du dauphin.

1766
23 février Mort de Stanislas Leszczynski, roi de Pologne, qui lègue la Lorraine et Bar à la France.
28 février Condamnation à mort du chevalier de La Barre.
4 juin Le Parlement de Paris rejette l’appel de la condamnation du chevalier de La Barre.
1 juillet Exécution du chevalier de La Barre pour sacrilège à Abbeville.

1768
15 mai Traité de Versailles portant sur l’achat de la Corse à Gênes.
3 mars Louis XV rappelle au Parlement qu’il est maître du pouvoir législatif ce qui provoque la colère des parlementaires.
24 juin Mort de Marie Leszczynska, reine de France.
16 septembre Maupeou est nommé chancelier.

1769
15 juillet Rétablissement dans ses droits du parlement de Rennes.
13 août Suppression du monopole de la compagnie des Indes.
29 décembre L’abbé Terray est nommé contrôleur général des finances.

1770
16 mai Mariage du dauphin avec Marie-Antoinette à Versailles.
27 août Première implantation française dans l’archipel des Seychelles.
7 décembre Édit de discipline de Maupeou contre le Parlement ce qui provoque la colère des parlementaires.
24 décembre Le duc d’Aiguillon remplace Choiseul au secrétariat d’état aux affaires étrangères.

1771
23 février Coup de force de Maupeou contre le Parlement dont plusieurs membres sont exilés.

1774
10 mai Mort de Louis XV, son petit-fils Louis lui succède.

 

LOUIS XVI (1774-1792)

1774
13 mai Louis XVI nomme Maurepas comme conseiller.
24 août Turgot, contrôleur général des finances, lance une réforme économique libérale.
13 septembre Rétablissement de liberté de circulation des grains.
12 novembre Louis XVI rétablit le Parlement.

1775
2 mai Émeute alimentaire à Versailles.
3 mai Émeute alimentaire à Paris.
11 juin Couronnement de Louis XVI à Reims.

1776
5 janvier Édit de suppression de la corvée et des corporations.
4 mars Le Parlement refuse d’enregistrer l’édit royal du 5 janvier.
12 mars Lit de justice imposant le décret supprimant la corvée et les corporations.
10 mai Louis XVI refuse de recevoir Turgot.
12 mai Renvoi de Turgot sous la pression populaire.
13 mai Démission de Malesherbes.
6 juin Vergennes est nommé Ministre des Affaires Étrangères.
31 décembre Benjamin Franklin demande au nom des « Insurgents » une aide à la France contre l’Angleterre.

1777
13 mars Vergennes présente au roi les députés américains.
25-26 mars La Fayette embarque sur La Victoire en direction de l’Espagne.
20 avril La Fayette quitte l’Espagne en direction de l’Amérique.
29 juin Necker est nommé directeur général des finances.
27 juillet La Fayette débarque en Amérique.
31 juillet Les Insurgents nomment La Fayette « Major général ».

1778
6 février Traité de commerce et d’alliance entre la France et les États-Unis.
20 Mars B. Franklin est reçu à Versailles.
30 mai Mort de Voltaire.
2 juillet Mort de Jean-Jacques Rousseau.
10 juillet La France déclare la guerre à l’Angleterre.
27 juillet Victoire navale française contre les Anglais devant Plouescat.

1779
6 février Retour triomphal de La Fayette à Brest.
12 avril Traité d’Aranjuez entre la France et l’Espagne contre l’Angleterre.

1780
13 mars Départ de La Fayette à bord de l’Hermione pour l’Amérique.
2 mai Départ d’un corps expéditionnaire français du général Rochambeau pour l’Amérique.
24 août Abolition de la question préparatoire (lors de l’instruction).

1781
février Publication du « Compte-rendu au roi » de Necker dénonçant les dépenses de la cour.
19 mai Démission de Necker, Joly de Fleury le remplace.
3 septembre Victoire navale française contre les Anglais à Chesapeake.
19 octobre Prise de Yorktown (Virginie) par les troupes franco-américaines.
20 octobre Capitulation des troupes anglaises à Yorktown.
18 décembre Création des fonderies royales du Creusot.

1782
12 avril début des pourparlers de paix entre l’Angleterre, la France et les États-Unis à Paris.
4 juin Les frères Montgolfier lancent le premier ballon à air chaud à Annonay.
30 novembre Signature de préliminaires de paix entre Américains et Anglais.

1783
20 janvier Signature de préliminaires de paix entre la France et l’Angleterre.
3 septembre Traité franco-anglais de Versailles reconnaissant l’indépendance des États-unis.
10 novembre Nomination de Calonne au poste de contrôleur général des finances.
21 novembre Premier vol en ballon du marquis d’Arlandes près de Paris.

1785
27 mars Naissance du second fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette.
1 août Départ de l’expédition de La Pérouse de Brest.
15 août Arrestation du Cardinal de Rohan impliqué dans l’affaire du collier de la reine.

1786
20 août Calonne propose au roi son « plan d’amélioration des finances ».
21 août Louis XVI accepte de soumettre le plan de Calonne à une assemblée de Notables.
26 septembre Traité d’Eden diminuant les droits de douanes entre la France et l’Angleterre.

1787
22 février Réunion de l’assemblée des Notables pour approuver les réformes.
31 mars Manifeste de Calonne dénonçant l’opposition des Notables aux réformes.
8 avril Renvoi de Calonne, Bouvard de Fourqueux lui succède.
1 mai Loménie de Brienne nommé chef du Conseil royal des finances.
21 mai La Fayette membre de l’assemblée des Notables en appelle aux États Généraux.
25 mai Renvoi de l’assemblée des Notables.
22 juin Édit sur la création des assemblées provinciales.
16 juillet Le Parlement de Paris rejette les réformes fiscales et réclame des États Généraux.
6 août Lit de justice de Louis XVI imposant l’enregistrement de l’impôt sur le timbre.
7 août Le Parlement déclare nul et illégal l’enregistrement.
14 août Louis XVI exile le Parlement à Troyes.
15-17 août émeutes à Paris.
4 septembre Rappel du Parlement qui enregistre le rétablissement des vingtièmes.
19 novembre Louis XVI impose au Parlement l’enregistrement par lit de justice d’une série d’emprunts.
19 novembre édit de tolérance à l’égard des Protestants.
28 novembre Traité de Versailles d’alliance et de commerce avec la Cochinchine.

1788
4 janvier Remontrances du Parlement à Louis XVI contre les lettres de cachet.
3 mai Le Parlement proclame les « lois fondamentales du royaume ».
5 mai Réunion de l’assemblée du clergé (jusqu’au 5 juin).
5-6 mai Arrestation des parlementaires Duval d’Epremesnil et Goislard de Montsabert.
8 mai Réforme de Lamoignon transférant l’enregistrement des édits à une cour plénière et supprimant la question ordinaire.
mai Révolte des Parlements, émeutes à Besançon, Toulouse, et Rennes.
20 mai Réunion du Parlement de Grenoble malgré sa mise en vacances.
7 juin Violentes émeutes à Grenoble ; « journée des tuiles ».
7 juin Réunion du Parlement de Paris.
11 juin Violentes émeutes à Dijon.
12-13 juin Exil du Parlement du Dauphiné.
14 juin « L’assemblée de Grenoble » demande le rappel des magistrats et la convocation des États de la province et des États généraux.
19 juin L’intendant rétablit le Parlement de Pau sous la pression populaire.
5 juillet Arrêté du Conseil d’État annonçant la convocation des États Généraux.
15 juillet La Fayette est démis de son grade pour ses protestations contre la politique royale.
21 juillet Assemblée de Vizille près de Grenoble reprenant les revendications de « l’assemblée de Grenoble ».
8 août Édit prévoyant la convocation des États Généraux pour le 1 mai.
16 août Suspension des paiements de l’état pour 6 semaines.
24 août Démission de Loménie de Brienne.
26 août Le roi rappelle Necker.
14 septembre Abandon de la réforme Lamoignon.
21 septembre Rappel du Parlement qui fixe les modalités des États Généraux à celles de 1614.
25 septembre Le Parlement exige le vote par ordre pour les États Généraux.
6 octobre L’assemblée des notables soutient le vote par ordre.
5 décembre Le Parlement accepte le principe du doublement de la représentation du Tiers-État.
27 décembre Le Conseil royal décide de la double représentation du tiers-état.
29 décembre Réunion des États provinciaux d’Artois.

1789
3 janvier Le roi suspend les États provinciaux de Bretagne suite aux désaccords noblesse – tiers-état.
24 janvier Lettre de convocation des États Généraux.
26 janvier Manifestation à Rennes contre le prix du pain : « journée des Bricoles ».
27 janvier Fusillade entre nobles et étudiants devant le couvent des Cordeliers à Rennes (2†).
11-12 mars Émeutes frumentaires à Reims.
23 mars Émeutes frumentaires à Marseille.
24 mars Émeutes frumentaires à Aix.
25 mars La Fayette est élu député de la noblesse d’Auvergne aux États Généraux.
26 avril Maximilien de Robespierre est élu député du Tiers-état d’Artois.
27-28 avril Émeute des ouvriers de la manufacture royale de papiers-peints Réveillon.
30 avril Première réunion du Club breton à Versailles.
30 avril La foule s’empare de trois forts à Marseille.
2 mai Les députés des États généraux sont présentés au roi.
4 mai « Procession des États » à Versailles.
5 mai Ouverture des États Généraux à Versailles.
6 mai Les représentants du Tiers-État prennent le titre de députés des Communes.
11 mai Les députés de la noblesse refusent le vote par tête.
12 mai Bailly est élu député du Tiers-état pour Paris.
19 mai Sieyès est élu député du Tiers-état pour Paris.
22 mai L’assemblée des électeurs du Tiers-état rejette de la demande d’annulation de l’élection de Sieyès (abbé).
27 mai Le Tiers-état appelle les deux autres ordres à le rejoindre.
3 juin Bailly est élu président de l’assemblée des Communes.
4 juin Mort du dauphin à Meudon.
11 juin Adoption de la mention Sieyès demandant la réunion des trois ordres.
13 juin Trois curés du Poitou rejoignent le Tiers-état.
14 juin Le Tiers-état rejette la demande d’invalidation de l’élection de Sieyès.
17 juin Le Tiers-état se proclame assemblée nationale (490 pour et 90 contre).
19 juin Le clergé se prononce pour le rattachement au Tiers-état.
19 juin Protestation des députés de la noblesse auprès du roi.
20 juin La salle des Menus-Plaisirs et fermée à l’Assemblée Nationale.
20 juin Serment du jeu de paume : l’Assemblée Nationale se proclame Assemblée Nationale Constituante.
22 juin 150 députés du clergé et 2 de la noblesse rejoignent l’Assemblée.
23 juin Discours de Louis XVI devant tous les députés déclarant nulles les délibérations du 17 juin.
23 juin Les membres du Tiers-état refusent de quitter la salle des Menus-Plaisirs.
24 juin La majorité des députés du clergé rejoignent l’Assemblée Nationale.
25 juin 47 députés de la noblesse rejoignent l’Assemblée Nationale.
25 juin Réunion de l’assemblée des électeurs du Tiers-État de Paris.
26 juin Louis XVI appelle 20 000 hommes de troupes à Paris et à Versailles.
27 juin Le roi appelle la noblesse et le clergé à se joindre au Tiers-état.
1 juillet « Avis au peuple » de Marat dénonçant le regroupement de troupes.
7 juillet Création du comité de constitution (30 membres).
9 juillet Une délégation de députés demande au roi le retrait des troupes concentrées autour de Paris.
10 juillet L’assemblée des électeurs du Tiers-État demande la création d’une milice bourgeoise.
11 juillet Le garde des sceaux répond à l’assemblée que les troupes ne sont là que pour prévenir de nouveaux désordres.
11 juillet Renvoi de Necker, le baron de Breteuil lui succède.
11 juillet Arrestation de M. de la Vauguyon sur le chemin de l’Angleterre.
12 juillet Manifestions en faveur de Necker à Paris.
12 juillet Le régiment Royal-Allemand charge contre des manifestants dans les jardins des Tuileries.
13 juillet L’assemblée déclare que Necker et ses ministres emportent son estime et ses regrets.
13 juillet Création du Comité permanent et de sa milice.
13 juillet Violentes émeutes à Paris.
14 juillet La population s’empare d’armes à l’Hôtel des Invalides.
14 juillet La foule s’empare de la Bastille et massacre De Launay, son gouverneur.
15 juillet Le Comité permanent devient Commune de Paris dont Bailly est le maire.
15 juillet La milice devient la Garde Nationale sous le commandement de La Fayette.
15 juillet Louis XVI annonce à la tribune de l’assemblée le retrait des troupes.
16 juillet Le roi rappelle Necker.
16-17 juillet Fuite de membres de la haute-noblesse à l’étranger.
17 juillet Bertier de Sauvigny, intendant de Paris est lynché par la foule.
17 juillet Louis XVI reçoit de La Fayette la cocarde tricolore à l’hôtel de ville.
20 juillet Début de la « Grande Peur ».
26 juillet Soulèvement populaire à Verdun ; incendie des barrières d’octroi.
28 juillet L’assemblée ordonne la création des comités des Rapports et des Recherches.
1 août Thouret est élu président de l’Assemblée Nationale.
3 août Le Chapelier est élu président de l’Assemblée Nationale.
4 août L’assemblée adopte le principe d’une déclaration préalable à la constitution.
4 août L’assemblée vote l’abolition des privilèges.
9 août L’assemblée décide d’un emprunt de 30 millions.
11 août L’assemblée vote l’abolition des droits féodaux.
26 août Adoption de la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen.
27 août L’assemblée décide d’un second emprunt de 80 millions.
9 septembre Adoption du principe de permanence de l’Assemblée.
10 septembre Adoption du principe de la chambre unique.
11 septembre L’assemblée adopte le principe du veto royal suspensif.
12 septembre Marat lance le premier numéro de son journal.
14 septembre Le roi rappelle sur Paris le régiment de Flandre alors à Douai.
18 septembre Le roi refuse de promulguer les arrêts abolissant les droits féodaux.
22 septembre L’assemblée déclare que le gouvernement est monarchique.
23 septembre Arrivée du régiment de Flandre à Paris.
29 septembre L’assemblée ordonne la saisie l’argenterie non nécessaire pour la décence du culte.
1 octobre La cocarde tricolore est piétinée lors d’un banquet.
5 octobre Marche des Parisiennes sur l’hôtel de ville de Paris puis sur Versailles.
5 octobre Une délégation se rend à l’Assemblée Nationale et vers le roi.
5 octobre La Garde Nationale arrive à Versailles dans la soirée.
5 octobre Le roi accepte la constitution et la déclaration des droits de l’Homme.
6 octobre Instauration de la contribution patriotique du quart du revenu.
6 octobre La foule envahit le château de Versailles et massacre les gardes du roi.
6 octobre La famille royale est présentée à la foule par Lafayette.
6 octobre Le roi accepte de retourner à Paris.
8 octobre Le titre roi de France et de Navarre est remplacé par roi des Français.
10 octobre Talleyrand, évêque d’Autun propose de mettre les biens du clergé à la disposition de la nation.
12 octobre L’Assemblée Nationale Constituante s’installe à Paris.
21 octobre La commune de Paris ordonne la création d’un comité des Recherches.
21 octobre La Constituante adopte la loi martiale autorisant le recours à la force.
21 octobre Lynchage du boulanger François par la foule à Paris.
22 octobre Robespierre défend le suffrage universel devant l’Assemblée Nationale.
29 octobre « décret du marc d’argent » exigeant une contribution minimum pour être éligible.
2 novembre Confiscation des biens du clergé.
3 novembre Thouret propose un plan de découpage géométrique de la France en départements.
7 novembre L’Assemblée Nationale décrète qu’aucun député ne peut devenir ministre.
9 novembre Décrets sur la présentation des lois au roi et à leur promulgation.
12 décembre Rejet de la proposition de Dubois-Crancé sur la conscription nationale.
14 décembre Loi sur l’organisation administrative des communes.
19 décembre Création de l’assignat gagé sur les biens nationaux.
22 décembre Loi sur l’organisation administrative des départements.
22 décembre Les « citoyens passifs » sont exclus du droit du vote.
24 décembre L’Assemblée reconnaît la citoyenneté aux Protestants.
24 décembre Arrestation du marquis de Favras ayant projeté l’enlèvement du roi.

1790
15 janvier Décret de l’Assemblée divisant la France en 83 départements.
28 janvier L’Assemblée reconnaît la citoyenneté aux Juifs du midi de la France.
2 février Fondation de la société fraternelle des deux sexes par Dansard.
13 février Suppression des ordres religieux ni enseignant ni hospitalier et interdiction des vœux monastiques.
18 février Le marquis de Favras est reconnu coupable et condamné à mort.
19 février Exécution du marquis de Favras.
23 février Les prêtres doivent lire les décrets de l’assemblée dans leur église.
15 mars Loi sur le rachat des droits féodaux.
15 mars Loi supprimant le droit d’aînesse, de masculinité et des héritages inégaux.
21 mars Suppression de la gabelle.
29 mars Pie VI condamne la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen devant le consistoire.
3 avril Suppression du monopole de la compagnie des Indes orientales.
12 avril Fondation du club 89 avec Condorcet, La Fayette et Mirabeau.
13 avril L’assemblée refuse de reconnaître le catholicisme religion d’État.
20 avril L’administration de ses biens est retirée à l’église.
3 mai Loi fixant le rachat à 20 annualités pour les droits féodaux en argent et 25 pour ceux en nature.
10 mai Troubles entre royalistes catholiques et révolutionnaires protestants à Montauban.
14 mai Décret sur la mise en vente des biens du clergé.
6 juin Sieyès est élu président de l’Assemblée.
12 juin Avignon vote pour son rattachement à la France.
13 juin Troubles entre royalistes catholiques et révolutionnaires protestants à Nîmes.
19 juin Abolition de la noblesse et des titres héréditaires.
21 juin Le Pelletier de Saint-Fargeau est élu président de l’Assemblée.
21 juin Le pape confirme son refus de reconnaître la déclaration des droits de l’Homme.
12 juillet Adoption de la Constitution civile du clergé.
14 juillet La Fayette est nommé général en chef de toutes les gardes nationales.
14 juillet Fête de la fédération au champ-de-mars, Louis XVI prête serment à la constitution.
16 août Loi instituant instituant un juge de paix par canton.
18 août Création du camp de Jalès par les royalistes.
27 août L’assignat devient billet de banque.
31 août Répression du soulèvement de la garnison de Nancy par le marquis de Bouillé.
4 septembre Démission de Necker.
21 octobre L’assemblée nationale adopte le drapeau tricolore en remplacement de celui de la monarchie.
30 octobre Exposition sur les principes de la Constitution civile du clergé la subordonnant à l’approbation du pape.
31 octobre Suppression des traites et des douanes intérieures.
12 novembre L’assemblée décide le la création d’une commune par ville, village et bourg.
23 novembre Instauration de la contribution foncière sur les terres.
27 novembre Adoption de la loi rendant obligatoire le serment à la Constitution civile du clergé.
27 novembre Loi de l’assemblée organisant le tribunal de cassation.

1791
3 janvier L’Assemblée Nationale impose aux ecclésiastiques de prêter serment à la constitution civile du clergé.
13 janvier Instauration de la contribution mobilière sur les revenus du foyer ou la valeur locative de l’habitation.
18 janvier Libération du commerce avec le Sénégal.
20 janvier Décret organisant la justice dans les communes, cantons et départements.
22 février Arrestation des tantes de Louis XVI à Arnay-le-Duc.
24 février La Convention ordonne la libération des tantes du roi.
26 février Soulèvement de paysans en Lozère contre les patriotes de Mende.
27 février L’armée dissous le camp royaliste de Jalès.
2 mars Loi d’Allarde abolissant les corporations.
2 mars Suppression des aides, des octrois et création des patentes.
10 mars « Quod aliquantum » du pape condamnant la Constitution civile du clergé.
27 mars Création du comité de trésorerie national chargé des dépenses de l’État.
2 avril Mort de Mirabeau.
3 avril L’église Sainte-Geneviève est consacré à la sépulture des Grands Hommes (Panthéon).
4 avril Les cendres de Mirabeau sont déposées au Panthéon.
7 avril Décret rendant incompatible les fonctions de député et ministre.
13 avril Le pape renouvelle sa condamnation de la Constitution civile du clergé.
17 avril La foule empêche la famille royale de se rendre à Saint-Cloud.
7 mai L’assemblée autorise l’exercice du culte réfractaire.
10 mai Institution de la Haute-Cour pour juger les crimes contre la sûreté de l’état et les délits des ministres et fonctionnaires.
16 mai Robespierre demande la non-rééligibilité des membres de l’Assemblée nationale constituante à la législative.
30 mai Discours de Robespierre contre la peine de mort.
2 juin Robespierre est élu accusateur et Duport président du tribunal criminel de Paris.
14 juin Loi Le Chapelier interdisant les associations patronales et ouvrières.
20 juin Fuite de la famille royale.
21 juin Arrestation de la famille royale à Varennes.
25 juin Retour de la famille royale à Paris.
11 juillet Décret ordonnant le retour des émigrés.
11 juillet Les cendres de Voltaire sont transférées au Panthéon.
15 juillet L’Assemblée Nationale confirme l’inviolabilité du roi.
15 juillet Bouillé est déféré par contumace devant la Haute-Cour pour le prétendu enlèvement du roi.
16 juillet Scission au sein des Jacobins, formation des Feuillants auxquels adhèrent La Fayette, Barnave…
17 juillet Fusillade du Champ-de-Mars contre les pétitionnaires demandant la déchéance du roi (50†).
19 juillet Décret organisant la police municipale et correctionnelle.
22 juillet Suppression du privilège de Marseille pour le commerce des échelles du Levant et de Barbarie.
28 juillet Décret sur l’organisation de la Garde Nationale.
21 août Jourdan disperse les membres de la municipalité d’Avignon.
22-23 août Début de l’insurrection des esclaves dans la colonie de Saint-Domingue.
27 août Déclaration de Pillnitz où l’Autriche et la Prusse menacent la France d’une intervention militaire.
3 septembre L’Assemblée Nationale adopte le texte définitif de la nouvelle constitution.
13 septembre Une délégation de députés présente la nouvelle constitution au Roi.
14 septembre Le roi prête serment à la constitution devant l’assemblée.
14 septembre l’assemblée vote le rattachement d’Avignon à la France.
16 septembre Décret sur la police de sûreté la justice criminelle et les jurys.
24 septembre L’assemblée refuse la citoyenneté aux hommes de couleur.
25 septembre Promulgation du code pénal.
28 septembre Abolition de l’esclavage en France mais pas dans les colonies.
30 septembre Louis XVI renouvelle son serment lors de la dernière séance de l’Assemblée nationale.

MONARCHIE CONSTITUTIONNELLE
(1791-1792)

1791
1 octobre Début de l’Assemblée législative et de la monarchie constitutionnelle.
4 octobre Les nouveaux députés prêtent serment à la constitution.
7 octobre Le roi est reçu par l’Assemblée Législative.
16 octobre Mort du secrétaire-greffier de la commune lors du soulèvement à Avignon.
16 octobre Massacre dans la prison de La Glacière par des révolutionnaires en représailles.
31 octobre Décret sommant le comte de Provence de rentrer en France sous peine d’être déchu de ses droits au trône.
9 novembre Décret sommant les émigrés de rentrer en France sous peine d’être déclarés suspects de conjuration.
11 novembre Veto du roi contre les décrets sur les émigrés.
16 novembre Pétion est élu maire de Paris.
29 novembre Décret demandant aux électeurs de Trêves et de Mayence la dispersion des émigrés.
29 novembre Décret demandant aux prêtres un nouveau serment civique sous peine d’être déclarés suspects.
9 décembre Le comte de Narbonne est nommé ministre de la guerre.
14 décembre Discours de Louis XVI devant l’Assemblée contre les nations étrangères.
19 décembre Veto du roi sur les décrets portant sur les prêtres réfractaires.
27 décembre L’assemblée reconnaît la citoyenneté aux Juifs de l’Est.
29 décembre Discours de Brissot à l’assemblée en faveur de la guerre.

1792
2 janvier Discours de Robespierre aux Jacobins contre la guerre.
5 janvier Discours d’Isnard à l’assemblée en faveur de la guerre.
13 janvier Assassinat à Rome du secrétaire d’ambassade français.
9 février Les biens des émigrés sont mis sous séquestre.
1 mars Mort de Léopold II d’Autriche, son fils François lui succède.
3 mars Meurtre de Simoneau, maire d’Étampes lynché par la foule.
9 mars Louis XVI renvoie Narbonne, il est remplacé par le colonel de Grave au ministère de la guerre.
10 mars L’Assemblée met Hessart, ministre des affaires étrangères en accusation.
15 mars Création d’un ministère girondin autour de Roland, Clavière et Dumouriez.
25 mars Ultimatum français à François d’Autriche.
26 mars Loi d’Amnistie sur les crimes et délits liés à la Révolution en Avignon.
4 avril Libération des responsables du massacre de la Glacière par des révolutionnaires.
10 avril Robespierre démissionne de son poste d’accusateur public du tribunal criminel de Paris.
20 avril L’Assemblée législative déclare la guerre au roi de Bohême et de Hongrie.
25 avril Première exécution par guillotine à Paris.
26 avril Rouget de Lisle présente son chant de guerre pour l’armée du Rhin (Marseillaise).
29 avril Massacre par leurs hommes des généraux Dillon et Biron ayant ordonné la retraite.
9 mai Servan est nommé ministre de la guerre.
18 mai Les chefs militaires réunis à Valenciennes déclarent impossible toute offensive.
23 mai Vergniaud et Brissot dénonce le « comité autrichien » dirigé par la reine.
27 mai Décret condamnant les prêtres réfractaires à la déportation.
29 mai L’Assemblée législative ordonne la dissolution de la Garde Royale.
8 juin L’Assemblée Nationale adopte la formation du camp des Fédérés pour le maintient de l’ordre.
10 juin Lettre de mise en garde de Roland au roi contre ses vetos.
11 juin Veto du roi sur la loi condamnant les prêtres réfractaires sur la formation du camp des Fédérés.
12 juin Le roi renvoie les ministres girondins et nomme les Feuillants pour les remplacer.
13 juin L’Assemblée législative exprime les regrets de la nation suite au renvoi des Girondins.
15 juin Dumouriez démissionne du nouveau ministère.
20 juin La foule envahit les Tuileries exigeant du roi le retrait de son veto. Louis XVI refuse mais accepte le bonnet phrygien.
28 juin La Fayette de retour à Paris demande la condamnation des investigateurs de la journée du 20 juin.
2 juillet L’Assemblée contournant le Veto royal appelle les fédérés à Paris pour le 14.
7 juillet Le roi suspend Pétion (maire de Paris) et Manuel de leur fonction.
10 juillet Démission des ministres feuillants du gouvernement.
11 juillet L’Assemblée Nationale déclare la patrie en danger.
17 juillet Création de la commission des 12 chargée de superviser l’activité de ministres.
17 juillet Pétition demandant la déchéance du roi.
23 juillet Nouvelle pétition demandant la déchéance du roi.
25 juillet Manifeste de Brunswick.
26 juillet Brissot demande la déchéance du roi et l’instauration du suffrage universel.
27 juillet Confiscation des biens des émigrés.
29 juillet Discours de Robespierre aux Jacobins pour demander la déchéance du roi.
30 juillet Les « citoyens passifs » peuvent accéder à la Garde Nationale.
3 août 47 des 48 sections parisiennes se prononcent pour la déchéance du roi.
3 août Louis XVI assure qu’il prendra toutes les mesures profitables à la liberté et à la gloire de la nation.
10 août Mise en place d’une commune insurrectionnelle à Paris.
10 août Prise du Palais des Tuileries (600† parmi les gardes suisses et 100† parmi le peuple).
10 août Suspension du roi qui est remplacé par le conseil exécutif provisoire.
10 août Danton est nommé ministre de la justice.
10 août Louis XVI et la famille royale sont détenus au couvent des Feuillants.
10 août L’Assemblée Législative instaure le suffrage universel.
11 août Installation du gouvernement provisoire de la république dans l’ancienne Chancellerie royale.
11 août l’Assemblée autorise la municipalité à mener des enquêtes policières.
13 août Louis XVI et sa famille sont transférés à la prison du Temple sous la responsabilité de la commune.
13 août Destruction de la statue de Louis XIV équestre de la place Vendôme.
14 août Décret sur la vente des biens des émigrés.
14 août Les troupes de La Fayette refusent de marcher sur Paris.
15 août Émeute en Mayenne à l’instigation de Jean Cottereau (dit Chouan).
16 août L’assemblée interdit les processions et cérémonies extérieures du culte.
17 août Création d’un tribunal extraordinaire sur l’initiative de Danton.
17 août La Fayette est relevé de son commandement militaire.
18 août Suppression des congrégations religieuses encore existantes.
19 août La Fayette, mis en accusation le jour même se rend aux Autrichiens.
19 août Dumouriez reçoit le commandement de l’armée du Nord.
19 août Entrée des armées prussiennes sur le territoire français.
20 août Début du siège de Longwy par les Prussiens.
23 août Capitulation de Longwy devant les armées ennemies.
25 août Suppression de toutes les redevances féodales sans titre primordial.
26 août L’assemblée accorde la nationalité française aux philosophes étrangers ayant soutenus la cause de la liberté.
26 août Aggravation des peines encourues par les prêtres réfractaires.
28 août L’assemblée reconnaît la propriété des terres vaines aux communes.
28 août La Commune décide de visites domiciliaires contre les suspects.
29 août La commune de Paris se déclare inviolable.
30 août Décret de la législative ordonnant une réélection du conseil général de la commune de Paris.
30 août Début du siège de Verdun par les armées prussiennes.
1 septembre L’assemblée annule le décret du conseil de la commune de Paris.
2 septembre Capitulation de Verdun face aux Prussiens.
2 septembre Début des « Massacres de septembre » dans les prisons (jusqu’au 6 +1 000†).
2 septembre Massacre de prêtres réfractaires au couvent des Carmes et au séminaire Saint-Firmin.
2 septembre Accusation de Robespierre aux Jacobins contre les Girondins.
3 septembre Massacres au Bicêtre, au couvent des Bernardins.
3 septembre Décret de l’assemblée demandant le rétablissement de l’ordre dans les prisons
4 septembre Massacre de filles publiques à la Salpêtrière.
4 septembre Le comité exécutif décrète la réquisition et la taxation du fourrage et des grains pour l’armée.
5 septembre Robespierre est élu député de Paris à la Convention.
6 septembre Massacre à l’hôpital Bicêtre.
7 septembre Prise du camp de la Maulde par les Impériaux.
9 septembre Massacre de prisonniers versaillais en route vers Paris par leur escorte (42†).
16-17 septembre Pillage du garde-meuble royal à Paris.
19 septembre Jonction des armées de Kellerman et Dumouriez.
19 septembre Confiscation des biens de l’ordre de Malte.
20 septembre Pétion est élu président de la Convention.
20 septembre La gestion de l’état civil est confiée aux municipalités.
20 septembre La Convention abolit la monarchie.
20 septembre Victoire de Dumouriez et Kellerman contre les Prussiens à Valmy.

Iere REPUBLIQUE
(1792-1795)

1792
21 septembre Déclaration de la république ; An I de la république.
22 septembre Entrée des troupes françaises en Savoie.
23 septembre Les armées prussiennes assiègent Lille.
23 septembre Brissot dénonce dans son journal une faction désorganisatrice au sein des Jacobins.
24 septembre Les armées sardes évacuent la Savoie devant les armées françaises.
25 septembre La Convention déclare la république une et indivisible.
25 septembre Dissolution de la Haute-Cour de justice.
25 septembre Prise de Spire par les armées révolutionnaires.
25 septembre Prise de Chambéry par les armées françaises.
29 septembre La Convention décide de la création d’un comité de constitution.
29 septembre Prise de Nice par l’armée du Var.
1 octobre Création de la Commission des vingt-quatre chargée de l’inventaire des papiers de « l’armoire de fer » du roi.
3 octobre Prise de Bâle par les armées françaises.
5 octobre Prise de Worms par les armées françaises.
7 octobre Levée du siège de Lille.
8 octobre Libération de Verdun par les troupes françaises.
9 octobre Danton est remplacé au ministère de la justice par Garat (Girondin).
10 octobre Brissot est radié du club des Jacobins pour ses propos.
16 octobre Saisie du comité de législation sur la procédure à suivre pour juger le roi.
17 octobre Nouvelle émission d’assignats aggravant leur dépréciation.
21 octobre Prise de Mayence par les armées révolutionnaires.
22 octobre Reprise de Longwy par les troupes françaises.
23 octobre Prise de Francfort par les armées révolutionnaires.
25 octobre Louvet accuse Robespierre d’ambition et de dictature.
29 octobre Discours de Louvet à la Convention contre Marat et Robespierre.
6 novembre Victoire de Dumouriez contre les Autrichiens à Jemmapes.
7 novembre Rapport Mailhe concluant que la Convention peut juger le roi.
13 novembre Saint-Just pose le problème du procès du roi à la Convention.
19 novembre Décret de fraternité et de secours à tous les peuples qui voudront recouvrer leur liberté.
20 novembre Découverte de « l’armoire de fer » prouvant les liaisons du roi avec l’étranger.
24 novembre émeutes à Chartres demandant la taxation des grains.
27 novembre La Convention vote l’annexion de la Savoie à la France.
29 novembre Les représentants en mission à Chartres décrètent la taxation sous la pression populaire.
30 novembre Prise d’Anvers par les armées révolutionnaires ; conquête de la Belgique.
1 décembre Chambon (girondin) est élu maire de Paris.
1 décembre Barère est élu président de la Convention.
2 décembre Custine évacue Francfort.
2 décembre Élections pour renouveler les membres de la commune de Paris.
3 décembre La Convention déclare que Louis XVI sera jugé par elle.
4 décembre Décret punissant de mort toute proposition tendant à rétablir la monarchie.
6 décembre Création d’une commission chargée de rédiger l’acte d’accusation du roi.
8 décembre Restauration de la liberté de commerce du grain et des farines (sauf export).
10 décembre Cambon pose le problème du coût de la guerre et de l’occupation à la Convention.
11 décembre Ouverture du procès de Louis XVI.
15 décembre Décret instituant l’administration révolutionnaire dans les pays conquis.
28 décembre Lebrun, ministre des affaires étrangères expose les propositions espagnoles pour sauver la vie du roi à la Convention.
28 décembre Discours de Buzot en faveur d’un appel au peuple en cas de condamnation du roi.

1793
1 janvier Création du comité de défense général.
4 janvier Rejet du principe de l’appel au peuple au procès de Louis XVI.
13 janvier Massacre d’un diplomate français dans une émeute à Rome.
15 janvier Le roi est reconnu coupable à l’unanimité par la Convention.
16 janvier Robespierre appelle à voter la mort du roi.
17 janvier La Convention vote la mort du roi (387 contre 334 et 26 absentions).
17 janvier La Convention rejette la demande d’appel auprès du peuple formulée par les défenseurs de Louis XVI (426 contre 278).
18 janvier La Convention repousse tout sursis (310 contre 380).
20 janvier Assassinat du député Le Peletier de Saint-Fargeau pour avoir voté la mort du roi.
21 janvier Exécution du roi.
22 janvier Démission de J. M. Roland, ministre de l’intérieur, Garat le remplace.
23 janvier Traité entre la Prusse et la Russie sur le second partage de la Pologne.
24 janvier L’Angleterre rappelle son ambassadeur en France.
24 janvier Le comte de Provence se proclame régent et désigne le dauphin roi de France.
31 janvier La Convention vote le rattachement de Nice à la France.
1 février Déclaration de guerre à la Hollande et à l’Angleterre.
11 février Élection de Pache à la mairie de Paris.
12 février Pétition des sections demandant la taxation du commerce du grain.
15 février La Convention décide le rattachement de Monaco à la France.
16 février Dumouriez entre en Hollande à la tête de 20 000 hommes.
21 février « Loi de l’amalgame » réunissant bataillons de ligne et de volontaires.
24 février La Convention vote la levée en masse de 300 000 hommes.
25 février Dumouriez s’empare de Bréda.
25-27 février Émeutes et pillages d’épiceries à Paris.
1 mars Les armées autrichiennes dispersent l’armée de Belgique.
1 mars La Convention interdit les marchandises britanniques.
2 mars Les troupes françaises évacuent Aix-la-Chapelle.
7 mars Déclaration de guerre à l’Espagne.
8 mars Élection de Bertrand (montagnard) à la tête de la mairie de Lyon.
9 mars Saccages des journaux girondins à Paris par des patriotes.
9 mars La Convention nomme des représentants chargés d’organiser la levée en masse.
10 mars Échec d’une tentative de « journée révolutionnaire » insurrection des enragés contre la Convention.
10 mars Création du Tribunal Révolutionnaire.
10 mars Début de l’insurrection en Vendée.
13 mars Prise de Jallais par Pedriault et Cathelineau.
13 mars Lettre de reproches de Dumouriez à l’adresse de la Convention.
14 mars Les Vendéens sous le commandement de Stollet s’emparent de Cholet.
15 mars Tentative d’assassinat du député montagnard L. Bourdon à Orléans.
16 mars Victoire de Dumouriez à Tirlemont.
17 mars Annexion de la Belgique.
18 mars Défaite de Dumouriez à Neerwinden face aux Autrichiens.
19 mars Victoire des Chouans à Pont-Charrault face à l’armée du général Marcé (républicain).
19 mars Décret de la Convention condamnant à mort les rebelles pris les armes à la main.
21 mars Institution des comités de surveillance chargés de la traque des suspects.
21 mars Défaite de Dumouriez à Louvain contre les Autrichiens.
22 mars Reddition des Républicains face au Vendéens à Chalonnes
23 mars Annexion de l’ancien évêché de Bâle.
25 mars Mise en accusation de Dumouriez par la Convention.
27 mars Dumouriez dénonce l’anarchie régnant à Paris.
28 mars Aggravation des sanctions contre les émigrés (bannissement à perpétuité sous peine de mort).
1 avril Dumouriez livre aux Autrichiens les commissaires de la Convention et le ministre de la guerre venus le destituer.
3 avril Dumouriez est mis hors la loi par la Convention.
3 avril Robespierre demande la mise en accusation des complices de Dumouriez (Girondins).
4 avril L’armée de Dumouriez refuse de marcher sur Paris.
4 avril Bouchotte remplace Beurnonville au ministère de la guerre.
5 avril Dumouriez rejoint les lignes autrichiennes.
6 avril Le Comité de défense général est remplacé par le Comité de Salut public (9 membres renouvelables tous les mois).
9 avril Création des représentants du peuple aux armées chargés de leur surveillance.
10 avril Dalbarade remplace Monge au ministère de la marine.
10 avril Discours de Robespierre à la Convention contre Brissot et les Girondins.
11 avril La Convention décrète le cours forcé de l’assignat.
13 avril La Convention vote la mise en accusation de Marat sur la proposition de Guadet.
15 avril Pache, maire de Paris à la tête de sections présente une pétition contre 22 chefs girondins à la Convention.
21 avril Création des comités de surveillance des étrangers et des suspects.
22 avril Victoire des Vendéens à Beaupréau.
24 avril Acquittement de Marat par le tribunal révolutionnaire.
29 avril Création d’un comité anti-montagnard à Marseille.
30 avril Renforcement du pouvoir des représentant en mission aux armées.
1 mai 6 000 manifestants réclament à la Convention l’instauration d’un maximum des prix.
3 mai Les Vendéens s’emparent de Bressuire.
4 mai La Convention instaure un maximum départemental sur le prix des grains et des farines.
5 mai Capitulation des armées républicaines dans Thouars face aux Vendéens.
18 mai Création de la Commission des douze chargée d’enquêter sur les activités de la Commune.
20 mai La Convention décide d’un emprunt forcé d’un milliard sur les riches.
21 mai Désignation des membres de la commission des douze.
24 mai La Commission des 12 ordonne l’arrestation d’Hébert et Varlet.
25 mai La Commune de Paris demande la libération d’Hébert.
25 mai Les Vendéens s’emparent de Fontenay.
27 mai Hébert et Varlet sont remis en liberté sous la pression populaire.
27 mai Des Sans-culottes encerclent la Convention.
27 mai La Convention dissous la Commission des douze et ordonne la libération d’Hébert et Varlet sous la pression des Montagnards.
28 mai La Convention réinstaure la Commission des douze sous l’influence des Girondins.
28 La commission des 12 fait appel à la troupe pour assurer le maintient de l’ordre.
29 mai Constitution d’un comité révolutionnaire.
29 mai Violentes émeutes à Lyon provoquant la chute des Jacobins de la mairie (~100†).
31 mai La Convention décide la suppression définitive de la Commission des douze.
31 mai La Convention refuse l’arrestation des 22 chefs girondins.
2 juin Hanriot assiège la Convention demandant l’arrestation des 22 chefs girondins.
2 juin La Convention accepte sous la pression la mise en accusation de 31 Girondins.
6 juin Protestation des 75 contre les conditions d’arrestation des Girondins.
8 juin L’Angleterre instaure un blocus contre la France.
9 juin L’armée catholique et royale s’empare de Saumur.
10 juin Arrestation de Brissot (chef girondin) à Moulins.
12 juin Cathelineau est nommé généralissime de l’armée catholique et royale à Saumur.
18 juin Prise d’Angers par les Vendéens.
20 juin Prise de Machecoul (républicaine) par les Vendéens (600†).
20 juin Création du comité de Salut public de l’Hérault pro-girondin).
23 juin Brissot est ramené à Paris.
24 juin Adoption de la constitution de l’an I et du suffrage universel.
25 juin Jacques Roux somme la Convention de lutter contre les agioteurs et accapareurs.
26-28 juin Émeutes à Paris contre le prix du savon.
28 juin Robespierre dénonce les actions de J. Roux.
29 juin Échec de l’armée catholique et royale devant Nantes.
30 juin J. Roux est exclu du club des Cordeliers.
5 juillet L’armée catholique et royale s’empare de Mauléon.
8 juillet Les troupes « fédéralistes » de Marseille s’emparent d’Avignon.
10 juillet Renouvellement du Comité de Salut Public réduit à 9 membres.
12 juillet Les Lyonnais s’emparent du stock d’armes de la manufacture de Saint-Étienne.
12 juillet Toulon s’oppose à la Convention.
13 juillet Assassinat de Marat par Charlotte Corday.
13 juillet Victoire des partisans montagnards contre les Girondins à Pacy-sur-Eure.
13 juillet Renouvellement du Comité de Sûreté général.
16 juillet Obsèques de Marat organisées par David.
17 juillet Exécution de Charlotte Corday.
17 juillet Abolition des droits féodaux sans indemnité.
17 juillet Exécution de Châlier, ancien maire jacobin de Lyon par les insurgés.
18 juillet Victoire des rebelles vendéens contre les Républicains à Vihiers.
20 juillet Arrestation d’Olympe de Gouges.
21-22 juillet Arrestation du général de Custine pour avoir pris contact avec les Autrichiens.
23 juillet Capitulation de la garnison française de Mayence face aux Prussiens.
25 juillet Reprise d’Avignon par les armées de la Convention.
26 juillet Décret de la Convention loi punissant de mort les accapareurs.
27 juillet Robespierre entre au Comité de Salut Public en remplacement de Gasparin.
27 juillet Le général Carteaux s’empare d’Avignon alors aux mains de la rébellion marseillaise.
28 juillet Les Anglo-Hollandais s’emparent de Valenciennes.
29 juillet La Convention décide de l’institution d’un grenier d’abondance dans chaque district.
1 août Décret de la Convention ordonnant la destruction de la Vendée et de la nécropole de Saint-Denis.
1 août Mise en accusation de Marie-Antoinette.
8 août Suppression des académies et universités par la Convention.
9 août Début du siège de Lyon aux mains de la « contre-révolution ».
10 août Proclamation des résultats du référendum validant la nouvelle constitution.
10 août Fête de l’Unité et de l’Indivisibilité.
14 août Carnot et Prieur de la Côte d’or entrent au Comité de Salut Public.
20 août Les Royalistes ouvrent le port de Toulon aux Anglais.
22 août Robespierre est élu président de la Convention.
23 août Arrestation de Jacques Roux.
23 août La Convention vote la levée en masse.
24 août Décret supprimant les compagnies et société par actions.
25 août Reprise de Marseille aux « fédéralistes » par les armées de la Convention.
27 août Jacques Roux est libéré.
27 août Condamnation et exécution du général de Custine.
27 août Les insurgés laissent entrer les troupes Anglaises dans Toulon.
28 août Martial-Joseph Hermann est nommé président du Tribunal Révolutionnaire.
29 août Les commissaires civils de Saint-Domingue décrètent l’émancipation des esclaves.
4 septembre La foule envahit l’hôtel de ville, réclamant du pain.
5 septembre Seconde arrestation de Jacques Roux.
5 septembre La foule envahit la convention demandant la création d’une armée révolutionnaire.
5 septembre La Convention met la Terreur à l’ordre du jour.
6 septembre Billaud-Varenne et Collot d’Herbois entrent au Comité de Salut Public.
8 septembre Victoire de Hondschoote contre les Anglo-Autrichiens.
9 septembre La Convention décide la création d’une armée révolutionnaire.
11 septembre Adoption de la loi du Maximum national des grains et des fourrages.
11 septembre Création de l’Armée révolutionnaire.
14 septembre Renouvellement du Comité de Sûreté Général réduit à 12 membres.
14 septembre Réforme du Tribunal Révolutionnaire.
16 septembre Le Comité de Salut public destitue les nobles des armées.
17 septembre La Convention adopte la Loi des suspects.
17 septembre Napoléon reçoit le commandement de l’artillerie au siège de Toulon.
18 septembre Reprise de Bordeaux par les forces révolutionnaires.
18 septembre Arrestation de Varlet.
19 septembre Défaite républicaine contre les Vendéens à Torfou.
20 septembre Démission de Thuriot du Comité de Salut Public.
21 septembre Les cendres de Mirabeau sont retirées du Panthéon et jetées à la fosse commune.
21 septembre Fouché inaugure un buste de Brutus dans la cathédrale de Nevers.
22 septembre Les armées de la Convention bombardent Lyon.
29 septembre Adoption de la loi du Maximum général.
29 septembre Les armées républicaines s’emparent de Fourvière.
1 octobre Nouveau décret de la Convention ordonnant la destruction de la Vendée.
2 octobre La Convention décrète le transfert de la dépouille de Descartes au Panthéon.
3 octobre Rapport du Comité de Sûreté Général contre les Girondins à la Convention.
5 octobre La Convention adopte le calendrier révolutionnaire.
7 octobre Trêve entre les Lyonnais et les armées de la Convention.
8 octobre Décret de liquidation de la Compagnie des Indes.
9 octobre Capitulation de Lyon face aux armées révolutionnaires.
10 octobre La Convention décrète que le gouvernement restera révolutionnaire jusqu’à la paix.
11 octobre Danton quitte Paris et se retire à Arcis-sur-Aube.
12 octobre La Convention décide la destruction de Lyon serait pour s’être rebellé.
12 octobre Fabre d’Églantine dénonce la « Conspiration de l’étranger ».
14 octobre Ouverture du procès de Marie-Antoinette.
15 octobre Prise de Maubeuge par les armées révolutionnaires.
16 octobre Condamnation et exécution de Marie-Antoinette.
16 octobre Reprise de Bordeaux par les armées révolutionnaires.
16 octobre Victoire française contre les Autrichiens à Wattignies.
17 octobre Défaite vendéenne devant Cholet.
20 octobre Dissolution de la société des Femmes républicaines révolutionnaires de Claire Lacombe.
21 octobre La Convention décrète l’instauration d’une école primaire publique d’État.
24 octobre Ouverture du procès de 21 des chefs girondins.
27 octobre Création de la Commission des subsistances chargée des approvisionnements.
27 octobre Défaite des armées de Westermann contre les Vendéens au sud de Laval.
30 octobre Les Girondins sont tous reconnus coupables et condamnés à mort.
30 octobre Fouché et Collot d’Herbois sont chargés par la Convention de la répression à Lyon.
31 octobre Exécution des Girondins. (Brissot, Vergniaud…)
3 novembre Exécution de la féministe Olympe de Gouges.
5 novembre Décret instituant les fêtes civiques du nouveau calendrier.
6 novembre La Convention autorise les communes à supprimer les paroisses.
7 novembre Gobel, évêque constitutionnel de Paris renonce publiquement à la prêtrise.
7 novembre Exécution de Philippe Égalité cousin de Louis XVI.
7 novembre Arrivée de Collot-d’Herbois et Fouché à Lyon pour organiser la répression.
8 novembre Exécution de Madame Roland.
10 novembre La Convention interdit la traduction d’un député devant le Tribunal Révolutionnaire avant de l’avoir entendu.
10 novembre Représentation en l’honneur de la Liberté et la Raison à Notre-Dame.
11 novembre Exécution de Bailly, ancien maire de Paris.
13-14 novembre Échec des armées vendéennes devant Granville.
14 novembre Chabot dénonce au comité les malversations financières autour de la Compagnie des Indes.
16 novembre Carrier fait noyer 80 prêtres réfractaires à Nantes.
17 novembre Arrestation de Chabot, Basire, Delaunay et Julien de Toulouse proches de Danton.
17 novembre Exécution de 90 prêtres par noyade à Nantes.
20 novembre Retour de Danton à Paris.
21 novembre Discours de Robespierre aux Jacobins contre l’athéisme.
22 novembre Danton dénonce les persécutions antireligieuses.
25 novembre Arrivée de l’Armée révolutionnaire à Lyon.
26 novembre Danton dénonce les mascarades antireligieuses et demande un rapport sur la « Conspiration de l’étranger ».
27 novembre Annexion de la Savoie.
29 novembre Exécution de Barnave et Duport du Tertre.
3-4 décembre Échec des Vendéens devant Angers.
4 décembre Décret constitutif du gouvernement révolutionnaire renforçant la centralisation.
4 décembre Exécutions de « conspirateurs » sur la plaine des Brotteaux à Lyon (64†).
5 décembre Desmoulins lance un nouveau journal « Le Vieux Cordelier ».
5 décembre Nouvelle exécution de « conspirateurs » aux Brotteaux (Lyon) (230†).
6 décembre Décret de la Convention garantissant la liberté de culte.
8 décembre Exécution de la comtesse du Barry.
9 décembre Mise en accusation du marquis de Sade.
13-14 décembre Désastre des Vendéens au Mans.
15 décembre Les armées républicaines lancent l’assaut contre Toulon.
17 décembre La Convention décrète l’arrestation de Vincent et Ronsin.
17 décembre Exécution de prisonniers de l’armée catholique et royale par noyade.
19 décembre Dugommier assisté de Bonaparte libère Toulon.
20 décembre Instauration d’un comité de justice chargé d’examiner les détentions.
22 décembre Napoléon est nommé général de brigade.
23 décembre Défaite vendéenne devant Savenay.
24 décembre Les armées révolutionnaires entrent dans Haguenau.
26 décembre Victoire de Hoche contre les Autrichiens au Geisberg.
26 décembre Suppression du comité de justice.
29 décembre Les armées révolutionnaires entrent dans Landau.

1794
4 janvier Reprise de Noiremoutier par les armées républicaines d’Haxo.
12-13 janvier Arrestation de Fabre d’Eglantine pour spéculation dans l’affaire de la Compagnie des Indes.
15 janvier Thureau demande au ministre de se prononcer sur le sort des femmes et enfants en Vendée.
17 janvier Arrivée des Anglais en Corse suite à l’appel de Paoli.
21 janvier Début des colonnes infernales de Thureau en Vendée.
27 janvier Le Français devient obligatoire dans tous les actes publics.
28 janvier Mort du chef vendéen La Rochejacquelein au combat.
31 janvier Les Cordeliers voilent la déclaration des droits de l’Homme pour protester.
2 février Danton demande à la Convention la mise en place d’une politique de clémence.
2 février Libération de Vincent et de Ronsin.
4 février Décret de la Convention abolissant l’esclavage dans les colonies.
8 février Rappel de Jean-Baptiste Carrier, responsable de nombreux massacres à l’Ouest.
10 février Condamnation à mort par le Tribunal Révolutionnaire de Jacques Roux, chef des Enragés qui se suicide en prison.
12 février Discours de Momoro aux Cordeliers contre le « modérantisme » de Robespierre.
19 février Louis Antoine Saint-Just est élu président de la Convention.
21 février Adoption du « Tableau du maximum général » par la Convention.
22 février Discours d’Hébert aux Cordeliers contre les Indulgents et les endormeurs (Robespierre).
26 février Décret de la Convention ordonnant la confiscation des biens des Suspects.
28 février Le général républicain met le feu à l’église où il a enfermé les habitants des Lucs-sur-Boulogne.
2 mars Ronsin appelle à l’insurrection à la tribune des Cordeliers.
3 mars Décret de la Convention distribuant aux Patriotes indigents les biens des Suspects.
4 mars Carrier appelle à l’insurrection à la tribune des Cordeliers.
7 mars Tentative de réconciliation de Collot-d’Herbois entre les Jacobins et les Cordeliers.
7 mars Arrestation du poète André Chénier.
12 mars Saint-Just dénonce à la Convention le « complot de l’étranger » ourdi par les Indulgents et exagérés.
13-14 mars Arrestation des chefs hébertistes (Hébert, Vincent, Momoro, Ronsin, Carrier).
14 mars Perquisition chez l’imprimeur du Vieux Cordelier.
16 mars Arrestation de Mazuel, Ancart, Bourgeois et Laboureau (cordeliers).
17 mars Mise en accusation de Chaumette, procureur de la commune de Paris.
17 mars Arrestation de Hérault de Séchelles, membre du Comité de Salut public.
17 mars Nouvelle perquisition et fermeture de l’imprimeur du Vieux Cordelier.
18 mars Mise en accusation des députés impliqués dans l’affaire de la Compagnie des Indes.
18 mars Arrestation de Chaumette, procureur de la Commune de Paris.
21 mars Ouverture du procès des Hébertistes.
23 mars Rencontre entre Fouquier-Tinville et Robespierre sur le déroulement du procès.
24 mars Condamnation et exécution des Hébertistes.
27 mars Arrestation de Condorcet qui sera retrouvé mort le lendemain dans sa cellule.
27 mars La Convention ordonne le licenciement de l’armée révolutionnaire.
27 mars Rappel de Fouché en mission à Lyon.
28 mars Payan remplace Chaumette au poste de procureur de la Commune de Paris.
29-30 mars Les Comités ordonnent l’arrestation des chefs des Indulgents.
30-31 mars Arrestation des chefs des Indulgents (Danton, Desmoulins, Delacroix, Philippeaux, Westermann…)
1 avril Création d’un Bureau de police sous la direction du Comité de Salut public.
1 avril Suppression des commissaires aux accaparements.
2 avril Début du procès de Danton, Desmoulins et des Indulgents.
2 avril Arrestation des féministes Claire Lacombe et Pauline Léon.
4 avril La Convention décrète que tout accusé qui insultera ou résistera à la justice sera mis hors débat.
5 avril Condamnation et exécution de Danton, Desmoulins, Fabre d’Eglantine et des Indulgents.
8 avril R. F. Dumas (proche de Robespierre) est nommé président du tribunal révolutionnaire.
10 avril Ouverture du procès de la « conspiration du Luxembourg ».
13 avril Condamnation et exécution de Lucille Desmoulins impliquée dans la « conspiration du Luxembourg ».
14 avril La Convention décide le transfert des cendres de Rousseau au Panthéon.
16 avril Suppression des tribunaux révolutionnaires de province sauf Arras.
19 avril Les sections populaires sont invitées à se dissoudre.
19 avril Rappel de 21 représentants en mission soupçonnés d’excès ou de malversations financières.
24 avril Ouverture du procès de la « capitulation de Verdun ».
26 avril Altercation entre Saint-Just et Carnot au Comité de Salut Public.
1 mai Victoire de Dugommier contre les Espagnols au camp du Boulou.
6 mai Carnot est élu président de la Convention.
7 mai Discours de Robespierre sur l’Être suprême.
7 mai Décret reconnaissant l’existence de dieu et l’immortalité de l’âme.
8 mai Condamnation et exécution de Lavoisier et 27 anciens fermiers généraux.
10 mai Exécution de Madame Élisabeth, sœur du roi Louis XVI.
11 mai Fleuriot-Lescot remplace Pache (arrêté) à la tête de la mairie de Paris.
16 mai Une escadre anglaise débarque aux Seychelles.
17 mai Arrestation de Catherine Théot, la « mère de Dieu ».
18 mai Victoire de l’armée du Nord à Tourcoing contre les Autrichiens.
21-22 mai Tentative d’assassinat de Collot d’Herbois par Ladmiral.
23 mai Cécile Renault se présente au domicile de Robespierre pour le tuer.
25 mai Le Comité de Salut public rappelle Saint-Just, alors en mission auprès de l’armée du Nord.
26 mai La Convention interdit de faire quartier aux soldats britanniques et hanovriens.
28 mai – 1 juin Défaite navale française contre la flotte anglaise au large de Brest.
4 juin Robespierre est réélu président de la Convention.
8 juin Fête de l’Être suprême.
10 juin Lois de prairial sur le tribunal révolutionnaire, début de la « Grande Terreur ».
11 juin Altercation au Comité de Salut public entre Robespierre, Billaud-Varennes et Carnot.
12 juin Intervention difficile de Robespierre, qui quitte la Convention (jusqu’au 26 juillet).
14 juin La Convention ordonne la mise en jugement de C. Renault et Ladmiral.
17 juin Condamnation et exécution de Cécile Renault.
21 juin Consulte corse offrant l’île à Georges III d’Angleterre.
25 juin Création des archives nationales.
25 juin Prise de Charleroi par les armées révolutionnaires de Jourdan.
26 juin Victoire de Jourdan contre les Autrichiens à Fleurus.
27 juin Vadier dénonce la conspiration de la « mère de Dieu » à la Convention.
29 juin Altercation entre Collot d’Herbois, Billaud-Varenne, Carnot et Robespierre au Comité de Salut public provoquant son retrait.
1 juillet Robespierre dénonce à la tribune des Jacobins la conspiration des comités et de conventionnels contre lui.
8 juillet Prise de Bruxelles par les armées révolutionnaires.
14 juillet Robespierre obtient l’exclusion de Fouché des Jacobins.
23 juillet Retour de Robespierre au Comité de Salut public après 4 semaines d’absence.
23 juillet Publication du Maximum parisien ; baisse autoritaire des salaires.
25 juillet Prise de San-Sebastien par les armées de Moncey.
26 juillet Discours de Robespierre menaçant des conventionnels, qui prennent peur.
27 juillet Robespierre et Saint-Just sont pris à partie à la tribune de la Convention.
27 juillet Mise en accusation et Arrestation de Dumas, Hanriot, Robespierre, Saint-Just, Couthon et Lebas.
27 juillet Hanriot libéré par Conffinhal à la tête de 3000 hommes se réfugie à l’hôtel de ville.
27 juillet Lebas, Robespierre, Saint-Just et Couthon rejoignent l’insurrection.
27 juillet Entrée des armées révolutionnaires dans Anvers et Liège.
27-28 juillet Hanriot, Lescot-Fleuriot, Robespierre, Couthon, Saint-Just et Lebas sont mis hors la loi.
28 juillet Barras nommé commandant des forces armées s’empare de l’hôtel de ville.
28 juillet Exécution sans jugement de Robespierre Saint-Just et leurs amis.
29 juillet Exécution de 71 partisans de Robespierre.
29 juillet La Convention décide que les comités seront renouvelés par quart tous les mois.
1 août Mise en accusation de Fouquier-Tinville par la Convention.
5 août Libération de prisonniers ne tombant pas sous le coup de la loi des suspects.
9 août Arrestation de Napoléon Bonaparte pour ses sympathies montagnardes.
10 août Assouplissement du Tribunal Révolutionnaire.
20 août Napoléon est libéré de prison.
24 août La Convention supprime la prééminence du Comité de Salut public.
26 août Pamphlet de Méhée contre les « complices de Robespierre ».
29 août Démission de Barère, Billaud-Varenne et Collot d’Herbois du Comité de salut public.
7 septembre La Convention prolonge pour l’An III la loi du Maximum.
18 septembre Décret supprimant les subventions pour l’église assermentée.
21 septembre Transfert de la dépouille de Marat au Panthéon.
23 septembre Les armées de Jourdan s’emparent d’Aix-la Chapelle.
6 octobre Les armées révolutionnaires s’emparent de Cologne.
8 octobre Prise de Bonn par les armées révolutionnaires.
15 octobre Libération du marquis de Sade.
16 octobre La Convention interdit l’affiliation de clubs entre eux et les pétitions collectives.
21 octobre Grande fête militaire au champ de Mars pour célébrer les victoires.
23 octobre Prise de Coblence par les armée de Marceau.
6 novembre Capitulation de Varsovie devant les troupes russes.
9 novembre Attaque du club des Jacobins par une bande de Muscadins.
11 novembre Mise en cause de Carrier à la tribune de la Convention.
11 novembre Nouvelle agression des Muscadins au club de Jacobins.
12 novembre La Convention ordonne la suspension des séances du club des Jacobins.
19 novembre Fermeture du club des Jacobins.
23 novembre Mise en accusation de Carrier par la Convention.
26 novembre La Convention rétablit la libre importation des marchandises.
2 décembre La Convention décrète l’amnistie pour les rebelles se soumettant dans le mois.
8 décembre La Convention décide la réintégration des Girondins.
16 décembre Condamnation et exécution de Carrier.
18 décembre Babeuf dénonce la proscription du sans-culottisme dans le Tribun du peuple.
24 décembre Abolition de la loi du Maximum par la Convention.
27 décembre Merlin de Douai demande la mise en accusation de Barère, Billaud-Varenne, Collot d’Herbois et Vadier.
27 décembre Entrée des armées révolutionnaires en Hollande.

1795
3 janvier Traité entre la Russie et l’Autriche sur le troisième partage de la Pologne.
19 janvier Les troupes françaises s’emparent Amsterdam.
2 février Massacre d’anciens terroristes dans leur prison à Lyon.
3 février Création de la République batave.
5 février Les honneurs du Panthéon ne pourront être faites que 10 ans après la mort.
8 février Dissolution de la société des défenseurs des droits de l’Homme.
9 février Suppression des bustes et tableaux des martyrs de la liberté de la Convention.
16 février La république batave proclame son indépendance.
17 février Accords de La Jaunaye accordant la liberté de culte en Vendée et amnistiant les rebelles.
21 février Reconnaissance de la liberté de culte par la Convention.
23 février Les fonctionnaires et les officiers suspendus depuis thermidor sont assignés à résidence.
2 mars Mise en accusation et arrestation de Barère, Billaud-Varenne, Collot d’Herbois et Vadier.
5 mars Entrée de Sieyès au Comité de Salut Public.
12 mars Placard « Peuple, réveille-toi, il est temps » appelant à l’insurrection.
17 mars Émeutes populaires à Paris.
21 mars La foule envahit la Convention pour réclamer du pain et la mise en place de la constitution de 1793.
21 mars Sieyès présente au nom des comités la « loi de Grande Police » à la Convention.
23 mars Pamphlet « Le Tocsin national » appelant à l’insurrection.
25 mars Placard « Adresse à la Convention et au peuple » appelant à l’insurrection.
1 avril La foule envahit la Convention pour réclamer du pain.
1 avril La Convention décrète l’état de siège à Paris.
1 avril La Convention met en accusation 8 députés.
1 avril La Convention condamne Barère, Billaud-Varenne, Collot d’Herbois et Vadier à la déportation en Guyane.
1-2 avril Arrestation de huit députés montagnards.
2 avril Pichegru met fin à l’insurrection qui persistait Faubourg Saint-Antoine.
3 avril La Convention nomme une commission pour étudier la mise en application de la constitution de 1793.
5 avril La Convention met en accusation 8 nouveaux députés dont Cambon et Pache.
5 avril Traité de Bâle scellant la paix avec la Prusse.
7 avril Adoption du système métrique décimal.
10 avril La Convention ordonne de désarmement des « hommes ayant participé aux horreurs commises sous la tyrannie ».
5 avril Traité de paix avec la Hollande et proclamation de la république batave.
19 avril Assassinat de 6 terroristes à Bourg-en-Bresse.
20 avril Accords de La Prévalaye avec les Chouans semblables à ceux de La Jaunaye.
20 avril Sieyès est élu président de la Convention.
23 avril L’ambassadeur de Suède est reçu à la Convention.
24 avril Assassinats de Jacobins emprisonnés à Lyon.
25 avril Courte réouverture de la Bourse face à l’ampleur des spéculations.
29 avril Reprise de l’agitation dans les sections parisiennes.
2 mai Traité de paix de Saint-Florent avec Stofflet.
4 mai Nouveaux assassinats de Jacobins emprisonnés à Lyon.
7 mai Condamnation à mort de Fouquier-Tinville et 14 autres membres du Tribunal Révolutionnaire.
11 mai Assassinats de prisonniers jacobins à Aix.
16 mai Signature d’un traité de paix avec la nouvelle république batave.
20 mai Insurrection populaire ; la foule envahit la Convention ; Féraud est assassiné.
20 mai La foule est évacuée par les forces armées ; échec de la tentative d’insurrection jacobine.
20 mai La Convention met en accusation de 14 députés montagnards soupçonnés d’avoir participé à l’insurrection.
21 mai La foule s’empare de l’hôtel de Ville et marche sur la Convention.
21 mai Fraternisation entre les députés et les insurgés.
22-23 mai Les troupes mettent fin l’insurrection persistant au Faubourg Saint-Antoine.
23 mai L’insurrection jacobine de Toulon est anéantie.
27 mai La Convention ratifie le traité de paix avec la Hollande.
28 mai La Convention met en accusation les membres des comités sous la Terreur encore libres.
31 mai Suppression du tribunal révolutionnaire par la Convention.
5 juin Massacre des prisonniers politiques du fort Saint-Jean à Marseille.
8 juin Mort du dauphin, Louis XVII au Temple.
21 juin La Convention définit une échelle de dépréciation de l’assignat.
23 juin Première présentation du projet de constitution à la Convention.
24 juin Manifeste de Louis XVIII depuis Vérone sur le rétablissement de la monarchie.
26 juin Reprise des hostilités en Vendée à l’instigation de Charette.
27 juin Débarquement d’une armée de quatre mille émigrés à Quiberon.
7 juillet Échec d’une offensive des émigrés assiégés par Hoche.
16 juillet Nouvel échec d’une sortie des émigrés face à Hoche.
20 juillet Discours de Sieyès à la Convention sur les principes constitutionnels.
20-21 juillet Capitulation de l’armée d’émigrés ; 748 seront fusillés.
22 juillet Signature d’un traité de paix avec l’Espagne à Bâle ; la France récupère la partie espagnole de Saint-Domingue.
22 juillet Rétablissement de la loi sur l’obligation de vente sur les marchés.
27 juillet La Convention ordonne l’exécution des prisonniers de Quiberon.
8-9 août Décrets d’arrestation contre 6 anciens Montagnards dont Fouché.
14 août Nouveaux assassinats dans les prisons d’Aix.
15 août Loi instaurant le franc comme unité monétaire.
22 août Adoption de la constitution de l’an III par la Convention.
22 août Adoption du décret prévoyant que seuls 250 député seront élus les 500 autres seront choisis dans la Convention.
30 août Adoption du décret prévoyant que si le quorum de 250 n’est pas atteint, le choix se fera par cooptation.
13 septembre Les révoltes royalistes de Dreux et Châteauneuf-en-Thymerais sont écrasées par l’armée.
23 septembre La Convention déclare la constitution adoptée suite au plébiscite.
28 septembre La Russie adhère à la coalition anglo-autrichienne contre la France.
1 octobre La Convention décrète l’annexion de la Belgique.
3 octobre La Convention vote les pleins pouvoirs à une commission de 5 membres pour faire face à l’agitation.
4 octobre Le Général Menou est remplacé par Barras au poste de commandant en chef.
5 octobre L’armée réprime l’insurrection royaliste (300†).
8 octobre Bonaparte est nommé général en second de l’armée de l’Intérieur.
16 octobre Exécution de Lebon, ex-président du tribunal révolutionnaire d’Arras.
16 octobre La Convention vote l’arrestation de Rovère et Saladin accusés de royalisme.
22 octobre Institution d’une commission chargée de proposer des mesures de salut public.
25 octobre Loi interdisant les fonctions publiques aux parents d’émigrés.
26 octobre Amnistie générale et dissolution de la Convention.
31 octobre Élection de La Revellière, Letourneur, Reubell, Sieyès et Barras au directoire exécutif.
31 octobre Sieyès refusant de siéger au directoire est remplacé par Carnot.

LE DIRECTOIRE
(1795-1799)

1795
1 novembre Début du directoire.
5 novembre Proclamation du Directoire sur le programme de gouvernement.
16 novembre Ouverture du club du Panthéon (jacobin).
30 novembre « Manifeste des plébéiens » de G. Babeuf sur la communauté de biens et de travaux.
1 décembre La Convention rejette le principe d’un impôt progressif sur les revenus.
10 décembre Emprunt forcé à taux progressif.
15 décembre Décret d’arrestation contre Babeuf qui entre dans la clandestinité.
18 décembre Échange de Mme Royale contre Beurnonville et 4 Conventionnels.

1796
9 janvier Réouverture de la Bourse de Paris.
19 février Suppression de l’assignat, destruction publique des planches et des réserves de billets.
23 février Napoléon est nommé à la tête de l’armée d’Italie.
25 février Stofflet est fusillé à Angers.
27 février Le directoire ordonne la fermeture du Club du Panthéon de G. Babeuf.
2 mars Le commandement de l’armée d’Italie est confié au général Bonaparte.
13 mars Le général Pichegru est remplacé par Moreau.
18 mars Création des mandats territoriaux destinés à remplacer les assignats.
23 mars Capture de Charette par les républicains.
29 mars Exécution de Charette à Nantes.
30 mars Création du « Comité insurrecteur » autour de G. Babeuf.
31 mars Napoléon passe en revue l’armée des Alpes à Nice.
4 avril Première réunion de l’Institut National remplaçant l’académie au Louvre.
10 avril L’armée d’Italie franchit les Alpes.
12 avril Victoire de Napoléon à Montenotte contre les Autrichiens et les Piémonatais.
13 avril Victoire de Millesimo contre les Piémontais.
15 avril Victoire de Dego contre les Autrichiens.
16 avril Merlin de Douai est remplacé par Cochon au ministère de la police.
16 avril Loi sur la liberté de la presse.
21 avril Victoire de Mondovi contre les Piémontais.
25 avril Loi sur la reprise des ventes des biens nationaux.
28 avril Signature de l’armistice avec les Piémontais à Cherasco.
7 mai L’armée d’Italie franchit le Pô à Plaisance.
9 mai Signature de l’armistice avec le duc de Parme.
10 mai Échec de la conspiration des égaux, arrestation de Gracchus Babeuf.
10 mai Victoire du pont de Lodi contre les Autrichiens.
15 mai Napoléon entre dans Milan.
15 mai Traité de Paris ; la Sardaigne cède la Savoie et plusieurs comtés dont Nice.
15 mai Signature de l’armistice avec le duc de Modène.
30 mai Début du siège de Mantoue par Bonaparte.
31 mai Les armées de Jourdan franchissent le Rhin ; début de la campagne d’Allemagne.
23 juin Signature de l’armistice entre Bonaparte et le Saint-Siège à Bologne.
17 juillet suppression du cours forcé du mandat territorial.
3 août Victoire de Lonato.
5 août Victoire de Castiglione contre les Autrichiens.
18 août Traité d’alliance de San-Ildefonso avec l’Espagne.
8 septembre Victoire de Bonaparte à Bassano contre les Autrichiens.
9-10 septembre Rassemblement d’anarchistes au camp de Grenelle qui seront arrêté par les Dragons.
21 septembre Mort au combat du général Marceau à Altenkirchen.
9 octobre Proscription des produits d’origine britannique.
15 octobre Fondation de la République Transpadane par Napoléon Bonaparte.
31 octobre Loi ordonnant la saisie de tout navire transportant des marchandises britanniques.
17 novembre Napoléon bat les Autrichiens au pont d’Arcole.
28 novembre Loi relançant la frappe de la monnaie métallique.
décembre Refus des lettres d’accréditation de J. Monroe, nouvel ambassadeur américain en France.
4 décembre Exclusions des anciens terroristes amnistiés des fonctions publiques.
17 décembre Départ de Hoche à la tête de l’expédition d’Irlande.
23 décembre Tempête séparant Hoche du reste de l’expédition qui rentre en France.
29 décembre Hoche, proche des côtes irlandaises ordonne le retour des navires restants.

1797
14 janvier Napoléon remporte la victoire contre les Autrichiens à Rivoli.
30 janvier Arrestation de l’abbé Brottier (royaliste).
2 février Les Autrichiens capitulent à Mantoue.
4 février Démonétisation du mandat et retour à la monnaie métallique.
14 février Défaite navale espagnole face aux Anglais au cap Saint-Vincent.
19 février Traité de Tolentino entre Bonaparte et Pie VI.
25 février Le directoire interdit aux personnes inscrites sur une liste d’immigrés le vote aux assemblées primaires.
27 mars Promulgation de la constitution de la République cispadane (Italie).
7 avril Armistice avec l’Autriche.
9 avril Élections de renouvellement des Conseils.
11 avril L’abbé Poule tire un coup de pistolet contre Sieyès à son domicile.
15 avril Le général Junot présente une lettre de Bonaparte au Collège Vénitien.
17 avril Soulèvements de Pâques contre les Français à Vérone.
18 avril Victoire de Hoche à Nieuwied contre les Autrichiens.
18 avril Signature des accords de Leoben de Bonaparte avec l’Autriche.
20 avril Le navire français « Libérateur-de-l’Italie » est canonné lorsqu’il essaye d’entrer au Frioul.
25 avril Menaces de Bonaparte à l’encontre de Venise.
30 Avril Napoléon refuse de recevoir les représentants de Venise.
1 mai Bonaparte déclare la guerre à la république de Venise.
7 mai Napoléon exige de Venise une reddition sans condition.
12 mai Le Grand Conseil de Venise abdique en faveur d’un gouvernement provisoire.
15 mai Les armées françaises entrent dans Venise.
16 mai Signature du traité de Milan entre Venise et la France.
20 mai Barbé-Marbois et Pichegru sont élus présidents des Conseils suite à leur renouvellement.
20 mai Letourneur,par tirage au sort est remplacé ; Barthélémy est élu pour le remplacer.
26 mai Babeuf et Darthé son condamnés à mort par le tribunal.
27 mai Exécution de Babeuf et Darthé.
3 juin Ouverture du procès de l’abbé Poule.
6 juin Fondation de la république ligurienne.
29 juin Proclamation de la république Cisalpine.
1 juillet Hoche, chef de l’armée Sambre-et-Meuse, à la tête de 10 000 hommes marche sur Paris.
9 juillet Fondation de la république cisalpine à partir de la Lombardie et la république cispadane.
16 juillet Talleyrand est nommé ministre des relations extérieures et Hoche à la guerre.
19 juillet Premier numéro du « Courrier de l’armée d’Italie ».
22 juillet Démission du général Hoche du ministère.
24 août Abrogation des lois contre les prêtres réfractaires.
3 septembre Les assemblées demandent la mise en accusation des directeurs Barras, Reubell et La Revellière.
4 septembre Coup d’état (18 fructidor) du directoire contre les royalistes, Barras aidé de Napoléon prend le pouvoir.
5 septembre Loi annulant les mandats de 140 députés, et en condamnant à la déportation une soixantaine.
5 septembre Loi autorisant la police à saisir les journaux, instaurant le serment de haine à la monarchie…
8 septembre Merlin de Douai et De Neufchâteau remplacent les directeurs Carnot et Barthélémy.
8 septembre Loi interdisant 42 journaux et autorisant la déportation de directeurs, auteurs, rédacteurs…
26 octobre Napoléon est nommé à la tête de l’armée d’Angleterre.
30 septembre Loi financière de la « Banqueroute des 2/3″ sur la dette publique.
17 octobre Traité de Campoformio avec l’Autriche.
26 octobre Ratification du traité de Campoformio.
26 octobre Création de l’armée d’Angleterre sous le commandement de Bonaparte.
4 novembre Échec des négociations de paix avec l’Angleterre.
12 novembre Loi prévoyant la création d’une agence des contributions directes par département.
16 novembre Ouverture du congrès de Rastadt sur la paix en Europe.
21 novembre Sieyès est élu président du Conseil des 500.
24 novembre Création de la Caisse d’escompte et de commerce.
29 novembre Loi assimilant les nobles à des étrangers.
28 décembre Révolte de patriotes italiens à Rome au cours de laquelle le général Duphot est tué.

1798
15 janvier Insurrection des Vaudois contre Berne leur canton de rattachement.
18 janvier Les troupes françaises font place aux Autrichiens à Venise (Italie).
18 janvier Loi autorisant la saisie de tout navire même neutre transportant des marchandises anglaises.
24 janvier Proclamation de l’indépendance du pays de Vaux à Lausanne (Suisse).
26 janvier Intervention militaire française contre Berne (Suisse).
27 janvier Le général Brune est nommé à la tête des armées françaises en Suisse.
28 janvier Traité rattachant Mulhouse à la France.
31 janvier Loi confiant au Conseils la « vérification des pouvoirs » des nouveaux élus.
11 février Les troupes du général Berthier entrent dans Rome.
15 février Proclamation de la République Romaine par le général Berthier.
21 février Traité d’alliance et de commerce avec la république cisalpine.
2 mars Les forces françaises s’emparent de Fribourg (Suisse).
5 mars Le Directoire accepte le projet d’expédition égyptienne de Bonaparte.
6 mars Les armées françaises s’emparent de Berne (Suisse).
9 mars La Diète germanique accepte l’annexion française de la rive gauche du Rhin.
27 mars Le général Brune remplace le général Berthier à la tête de l’armée d’Italie.
14 avril Incident diplomatique à l’ambassade de France à Vienne (Autriche).
21 avril Proclamation de la République Helvétique à Aarau.
26 avril Traité de Genève réunissant la République helvétique à la France.
2 mai Victoire française contre les Suisses à Morgarten.
4 mai Napoléon quitte Paris en direction de l’Égypte.
8 mai Sieyès est nommé ambassadeur en Prusse.
8 mai Adoption d’une liste d’élus d’extrême-gauche à exclure des Conseils.
11 mai Coup d’état du 22 floréal du directoire contre les députés jacobins élus en avril.
11 mai Loi annulant ou modifiant le résultat des élections favorables aux Jacobins.
16 mai Treilhard est nommé directeur en remplacement de Neufchâteau exclu par tirage au sort.
17 mai Prise de Sion (Suisse) par les forces françaises.
19 mai La flotte française quitte Toulon en direction de l’Égypte.
11 juin Prise de Malte par les armées de Bonaparte.
1 juillet Napoléon débarque à Alexandrie.
2 juillet Prise d’Alexandrie par les troupes de Bonaparte.
5 juillet Sieyès est reçu par Frédéric-Guillaume III de Prusse.
7 juillet L’USS Delaware s’empare d’une Goélette française près des côtes de Pennsylvanie.
21 juillet Bonaparte remporte la bataille des Pyramides contre les Mamelouks.
23 juillet Prise du Caire par les armées Françaises.
1 août La flotte française est détruite à Aboukir par Nelson.
6 août Départ d’un corps expéditionnaire du général Humbert pour appuyer l’insurrection irlandaise.
18 août Insurrection des cantons d’Uri, Schwyz et Unterwald contre les Français.
19 août Traité d’alliance entre la France et la République helvétique.
20 août Défaite des cantons d’Uri, Schwyz et Unterwald contre les forces français.
22 août Débarquement du corps expéditionnaire français à Killala.
23 août Napoléon quitte l’Egypte.
24 août Victoire du général Humbert contre les Anglais à Balayna.
27 août Victoire du général Humbert contre les Anglais à Castelbar.
5 septembre Loi Jourdan instituant un service militaire obligatoire.
8 septembre Le corps expéditionnaire français en Irlande est encerclé par les Anglais à Ballynamuck.
9 septembre La Turquie déclare la guerre à la France.
9 septembre Loi imposant l’usage du calendrier républicain.
15 septembre Capitulation du corps expéditionnaire français en Irlande.
16 septembre Départ d’un second corps expéditionnaire français en Irlande de Brest.
23 septembre Loi instaurant le service militaire par conscription.
24 septembre Premier appel de 200 000 conscrits.
11 octobre Désastre naval du second corps expéditionnaire français en Irlande dans la baie de Donegal.
18 octobre Rétablissement de l’octroi à Paris.
19 octobre Intervention des Autrichiens pour soutenir les Grisons refusant leur intégration dans la République helvétique.
21 octobre Révolte au Caire (Égypte) contre les Français.
22 novembre Offensive des armées du roi de Naples contre Rome.
24 novembre Instauration d’un impôt direct sur les portes et fenêtres.
27 novembre Entrée des armées napolitaines dans Rome.
29 novembre Défaite des armées napolitaines à Terni contre l’armée de Rome.
5 décembre Défaite des armées napolitaines à Civita Castellana.
23 décembre Traité ouvrant les ports et détroits turcs aux Russes.
29 décembre Traité d’alliance entre la Russie, l’Angleterre et Naples.

1799
23 janvier Prise de Naples par les armées françaises.
26 janvier Proclamation de la République Parthénopéenne à Naples.
9 février L’USS Retaliation s’empare du navire français Insurgente (29†) près de la Guadeloupe.
12 mars Le Directoire déclare la guerre à l’Autriche.
19 mars Napoléon met le siège devant Saint-Jean-d’Acre.
25 mars Défaite des armées françaises à Stokach.
5 avril Défaite française à Magnano.
19 avril Revers électoral du directoire lors du renouvellement des assemblées.
27 avril Défaite des armées françaises contre les Russes à Cassano.
28 avril Adoption du tarif douanier protégeant la production française.
28-29 avril Assassinat de 2 plénipotentiaires français par des militaires autrichiens à Rastadt.
9 mai Le tirage au sort désigne Reubell comme directeur sortant.
16 mai Sieyès est élu directeur en remplacement de Reubell.
17 mai Napoléon doit lever le siège devant Saint-Jean-d’Acre.
4 juin Bataille indécise de Masséna contre les Autrichiens à Zurich.
5 juin Le Conseil des 500 demande au directoire de justifier sa politique intérieure et extérieure.
16 juin Le Conseil des 500 n’ayant obtenu de réponse se déclare en « état de permanence ».
17 juin Annulation de l’élection de Treilhard par les Conseils ; il est remplacé par Gothier.
18 juin Coup d’état du 30 prairial, les conseils contraignent les directeurs Merlin et La Revellière à la démission.
18 juin Le Général Moulin et Roger Ducos sont nommée directeurs.
19 juin Défaite de Mac-Donald face aux Russes à la Trébie.
19 juin Roger Ducos est élu directeur en remplacement de Merlin de Douai.
20 juin Le Général Moulin est élu directeur en remplacement de La Revellière.
22 juin Présentation des étalons (mètre & kilogramme) aux Conseils.
28 juin Décret instaurant la levée en masse.
2 juillet Suppression du droit de remplacement lors de la conscription.
5 juillet Le général Jourdan est nommé à la tête de l’armée d’Italie.
6 juillet Ouverture du club des amis de l’égalité et la liberté (néojacobin).
12 juillet Adoption de la « Loi des otages ».
20 juillet Fouché est nommé ministre de la police.
25 juillet Victoire de Napoléon à Aboukir contre les Turcs.
1 août Abrogation des lois de septembre 1797 restreignant la liberté de la presse.
6 août Début de l’insurrection royaliste en Haute-Garonne.
13 août Fermeture du club des amis de l’égalité et de la liberté.
15 août Défaite françaises à Novi contre les Russes ; mort de Joubert.
20 août Victoire des armées républicaines contre les royalistes à Montréjeau.
23 août Napoléon quitte Alexandrie (Égypte) en direction de la France.
27 août Débarquement anglais en Hollande.
29 août Mort du pape Pie VI, captif des Français à Valence.
13 septembre Jourdan demande le vote de la proclamation de la « patrie en danger ».
14 septembre Le Conseil des 500 refuse de déclarer la « patrie en danger ».
19 septembre Victoire française contre les troupes anglo-russes débarquées à Bergen.
25-26 septembre Victoire du général Massena contre les Russes à Zurich (Suisse).
6 octobre Victoire française contre les troupes anglo-russes à Castricum.
9 octobre Retour de Napoléon Bonaparte en France (Fréjus).
14 octobre Les Chouans s’emparent du Mans.
16 octobre Retour de Napoléon à Paris.
17 octobre Napoléon est reçu par le directoire.
18 octobre Convention d’Alkmaar prévoyant l’évacuation de l’armée anglo-russe.
23 octobre Lucien Bonaparte est élu président du Conseil des Cinq-Cents.
23 octobre Le Tsar Paul Ier de Russie rappelle ses troupes.
9 novembre Démission de Sieyès, Barras et Ducos de l’exécutif provoquant la vacance du pouvoir ; coup d’état du 18 Brumaire.
9 novembre Le Conseil des Anciens vote le transfert des assemblées à Saint-Cloud.
10 novembre Napoléon est accueilli sous les hués des membres du Conseil des Cinq-Cents.
10 novembre la troupe fait évacuer le Conseil de Cinq-Cents.
10 novembre Le Conseil des Anciens nomme Bonaparte, Sieyès et Ducos à la tète d’une commission exécutive.
11 novembre Bonaparte, Sieyès et Ducos prêtent serment devant les deux assemblées.
11 novembre Arrêté de proscription à l’encontre des Jacobins.

Partager sur :